Polars en poche: nos (re)découvertes en 2020:

11 heures 14, chez Gallmeister: un titre intrigant, dont on ne découvre le sens qu’à la toute dernière page…..

« Glendon Swarthout réussit avec ce roman aux petits oignons à conjuguer avec génie deux passions littéraires, le polar et le western. […] Un classique à redécouvrir en version intégrale avec une traduction « remasterisée ». »

Assurance sur la mort de James Cain

Le paradis des ratés, de Ed McBain

Nuit de fureur de Jim Thompson

La fille de nulle part, de F.Brown

Quoi, aucune nouveauté, direz-vous? Tous ces romans ont au moins 40 d’âge! Certes, mais les libraires ont fait exactement la même chose que leurs clients pendant le confinement: ils ont relu leurs classiques, au moins, on est en terrain connu!

Allez, quelques titres plus récents pour finir:

Le Noël du commissaire Ricciardi, on adore et le commissaire et la ville de Naples,

Avalanche, un chouette mélange de Shining et de Jason Bourne, sur fond de lac Léman enneigé,

La légende de Santiago de Boris Quercia (cap sur le Chili) et

Il était une fois dans l’Est, du journaliste d’investigation slovaque Arpad Soltesz, très noir.

(Et encore une fois merci à Encore du noir pour ses lumineuses critiques).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s