Bankables? Pas bankables? Et si au lieu de parler d’argent, on parlait simplement d’excellents romans policiers?

L’article d’Actualitté sur les meilleures ventes de polars de 2020 nous a donné l’envie de publier notre propre liste: pas celle du plus grand nombre d’exemplaires vendus, mais celle de nos plus belles découvertes de l’an passé. La voici donc:

dans le genre parodique, Du rififi à New York, très distrayant,

pour son aspect comique et néanmoins chaleureux, et son immersion en pleine campagne bavaroise, Basse pression,

Chinatown beat, Santa Muerte et Sang chaud, dans la catégorie réaliste, violente et sans concessions. Des polars sociologiques, en quelque sorte.

Un genre peu fréquent , le fantastique, mais illustrés cette année par trois romans surprenants: Les affaires du Club de Rome, Cochrane contre Ctlulhu, (celui-là, on l’adore!) et Quatorze crocs, tous trois pouvant également se ranger dans le domaine « historique ». Des textes vraiment imaginatifs, de ceux qui vous font oublier le quotidien, et Dieu sait si c’est nécessaire en ces temps troublés.

Deux pour finir: un très classique et très plaisant, Ceci n’est pas une chanson d’amour et Ce lien entre nous, qui tient plutôt du roman noir, et du meilleur!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s