Entre étude sociologique, dystopie et roman noir, un livre profondément original

Le tourisme noir, celui qui attire les gens sur les lieux de catastrophe, existe bel et bien. Mais que faire quand une destination bien notée sur un catalogue de vacances commence à décliner?

Les touristes du désastre

Les touristes du désastre, de l’auteure coréenne Yun Ko-Eun.

Résumé de l’éditeur :

Un roman noir sur les ravages du «  tourisme macabre  », porté par la plume acide d’une des meilleures jeunes écrivaines de Corée.
La jeune coréenne Yona travaille pour Jungle, un voyagiste spécialisé dans le tourisme macabre, dit «  tourisme noir  ». Elle conçoit des circuits dans des endroits marqués par la mort et les drames. Pour Jungle, elle va visiter l’île de Mui, connue pour ses lieux d’accidents tragiques, et doit juger si cette destination est encore rentable.

2 réflexions au sujet de « Entre étude sociologique, dystopie et roman noir, un livre profondément original »

  1. Ping : Les touristes du désastre de Ko-Eun Yun – Les Lectures de Maud

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s