Et si on riait un peu: Triggerfish twist: ça commence comme ça:

« Je m’appelle Edith Grabowski. J’ai 81 ans, et oui, j’ai fait l’amour la nuit dernière. Je vous dis ça d’entrée de jeu histoire d’être débarrassée, parce que les gens de la télévision, c’est tout ce qui les intéresse. Ils vous demandent ça avec des petits rires et des périphrases gnan-gnan. Du coup, je me dis qu’eux, ils n’ont pas dû faire grand-chose, la nuit dernière ».

Et ça continue en tapant sur tout ce qui bouge.

La famille: « Serge était en train de parler aux plantes de sa véranda pour stimuler leur croissance lorsqu’il aperçut la petite émeute, au milieu de laquelle se débattait une femme qui s’efforçait de faire rentrer trois gamins dans une Suburban à elle toute seule ».

L’école: « Il y a des gens qui se sont plaints, John. Un parent a appelé. Auriez-vous ordonné à un élève de -je cite- « la fermer et tout de suite »?

-Pardon?

-Simple question, mais je tiens à ce que vous me répondiez sans détour. Alors? Oui ou non?

-Oui, reconnut John. Mais, pour être précis, j’ai dit: « Rangez ce couteau, asseyez-vous et fermez -la tout de suite ».

-Nous ne saurions tolérer de tels écarts de langage dans nos classes, John. Ici nous sommes proches de la tolérance zéro. (…) En attendant, vous êtes suspendu. »

La chasse: « Regardez. Une spatule rosée.

Rocco épaula sa carabine, fit feu et la spatule descendit en tournoyant comme un hélico, avant de s’écraser près de leur bateau. (…).

-Superbe, dit Rocco.

-Pourquoi l’avez-vous abattue, alors?

-Pour la voir de près ».

Le sport: « Deux semaines auparavant, l’homme qui entraînait l’équipe avait été expédié sous les verrous pour abus de biens sociaux et tentative de vol de la cagnotte destinée à l’achat des uniformes de l’équipe.Réagissant à cette grave crise avec leur civisme coutumier, les entraîneurs des 5 autres équipes de la fédération débauchèrent aussitôt les meilleurs éléments. Les joueurs dont ils n’avaient pas voulu- une bande de gamins surnourris, handicapés et bigleux- constituèrent la sixième équipe. Affaire classée. Ainsi les autres entraîneurs pouvaient au moins compter sur une victoire assurée tous les six matches. »

Les agents immobiliers, les consultants, les banques, personne n’échappe à Tim Dorsey.

Triggerfish twist.
« Complètement barré, totalement déjanté, définitivement loufoque, tels sont les termes qui viennent immédiatement à l’esprit à la lecture des romans de Tim DORSEY. Cet homme est fou, sachez le, et ses bouquins sont de petites pépites d’humour noir, de critique acide et de dinguerie totalement assumée. Tim DORSEY c’est drôle, intelligent, pétillant, absurde, mais surtout, ça n’a ni queue ni tête. Le pire c’est que ça marche. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s