Jamais eu envie de trucider votre soeur?

Un petit roman bien sympa: humour noir garanti.

C’est normal, c’est anglais.

Meurtres entre soeurs, de Willa Marsh, éditions Autrement, 12 euros.

D’ailleurs, on adore l’humour anglais. Pourquoi ne pas lire ou relire ces quelques livres qui font oublier la morosité ambiante?

Trois hommes dans un bateau.

La fenêtre ouverte et L’insupportable Bassington, de Saki.

Le pélican de Blandings, de l’inimitable Wodehouse.

Le guide du voyageur galactique, la célèbre « trilogie en 5 tomes » de Douglas Adams.

« Je refuse de prouver que j’existe, dit Dieu, car prouver c’est renier la foi et sans foi, je ne suis plus rien.
– Pourtant, remarque l’Homme, le Babelfish en dit long sur le sujet, non ? Son évolution ne saurait être le seul fruit du hasard. Il prouve votre existence et donc, selon votre propre théorie, vous n’existez pas, C.Q.F.D.
– Sapristi, s’exclame Dieu. C’est que je n’avais pas pensé à ça !  » et sur-le-champ il disparaît dans une bouffée de logique.
« Bah c’était facile », dit l’Homme puis – en guise de rappel – il se met à prouver sur sa lancée que le noir est blanc et finit écrasé sur le premier passage pour piétons. »

et De l’importance d’être Constant, d’Oscar Wilde.

Lady Bracknell: « Do you smoke?

Jack: Well, yes, I must admit I smoke.

Lady Bracknell: I am glad to hear it. A man should always have an occupation of some kind.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s