Une histoire d’amour singulière?

Une rencontre plutôt. En tout cas, une situation inédite, merveilleusement développée par Kent Haruf dans un tout petit roman qu’on n’oublie pas.

Nos âmes la nuit.

Et pendant qu’on y est, voici trois romans, pris dans notre fonds, (c’est dire s’ils sont précieux!) qui parlent eux aussi d’amours mais qui ne sont pas à proprement parler des « romans d’amour ».

Si loin de vous, de Nina Revoyr évoque le cinéma muet, le passage au parlant, les fastes d’Hollywod et le racisme anti-japonais.

Une odeur de gingembre, d’Oscar Wynd. « Par la richesse psychologique de son héroïne, l’originalité profonde de son intrigue, sa facture moderne et très maîtrisée, Une odeur de gingembre est un roman hors norme. (quatrième de couverture Folio).

Equador, de Miguel Sousa Tavares, peut-être le plus beau roman que nous ayons jamais lu.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s