Un court récit, très simple, très beau, qui

nous a fait penser à La petite lumière, pour le côté « inexpliqué »,( pour ne pas dire fantastique car ce n’est pas le propos du livre), et à Une vie entière pour l’évocation réaliste du travail en montagne et de la destinée de l’homme. Trois lignes de blog pour nommer trois livres, de ceux qu’on n’oublie pas.

Coupe sombre, de l’écrivain suisse Oscar Peer, aux éditions Zoé poche.

A noter que c’est aussi le premier livre écrit en romanche que nous ayons jamais eu à la librairie. Romanche, 4ème langue officielle de la Suisse, parlée par 60.000 personnes, langue romane enseignée à l’école et utilisée dans les documents administratifs. (Vive Wikipedia!

Et que dire des langues régionales en France?)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s