Le pari pascalien de Claro:

« Passer la porte d’une librairie, toucher les livres, les retourner, guetter de leur part un signe. C’est un pari pascalien. Je ne crois pas à la littérature mais au cas où elle existerait, je veux bien essayer, j’entre et je ne ressortirai pas les mains vides. »

On est bien d’accord, d’autant plus que le pari est moins risqué!

Lu sur le blog Les libraires se cachent pour mourir.

24-17: trois trilogies policières:

D’abord celle de notre flic préféré, Olivier Norek, qui a mis son expérience de policier du 93 (Pantin!) au service de la littérature.

Code 93, Territoires et Surtensions. Nous en vendons toutes les semaines.

Celle du Polonais Miloszewski, qui revisite l’histoire de son pays à travers les enquêtes d’un procureur charmeur mais peu sympathique, et qui nous a même donné envie d’aller en Pologne!

Les impliqués, Un fond de vérité et La rage .

Les policiers, c’est bien, mais sans malfaiteurs, pas de policiers!

Alors si vous ne connaissez pas encore John Dortmunder, le voleur le plus intelligent et le plus malchanceux de toute l’histoire du polar, c’est le moment!

 

Encore raté, trois aventures de John Dortmunder.

 

 

 

24-16: 3 romans « exotiques »:

Marre de la grisaille?

Direction la Malaisie: La somme de nos folies

Trop chaud? Alors pourquoi pas le Canada? Paysages grandioses, personnages extravagants, vive la contrebande du whisky dans les années 20! Québec Bill Bonhomme.

Encore un petit voyage dans le temps? Dans l’Angleterre du XVème siècle? En compagnie de Stevenson? La flèche noire. C’est drôle, profond, violent et merveilleusement écrit.

24-12: trois livres qui parlent de femmes:

Un roman d’abord: son titre est un peu niais mais il est très évocateur de la lente prise de conscience d’elle-même d’une jeune paysanne tatare prise dans les remous de l’histoire, ici, la déportation des koulaks en Sibérie. Coup de coeur 2017, 2018, 2019 ……Tout simplement magnifique.

Zouleikha ouvre les yeux, aux éditions Noir sur Blanc.

Une biographie romancée de la poétesse iranienne, Forrough Farrokhzad, 1935-1967 : L’oiseau captif. Passionnant aussi bien par la personnalité de la jeune femme que par l’évocation de l’Iran entre traditions ancestrales et la modernité imposée par le nouveau monarque.

Une autobiographie: Ici les femmes ne rêvent pas, écrite par une Saoudienne émigrée en Allemagne.

 

24-11: trois jeux, pour les petits et les grands:

Monza, un jeu de tactique, de réflexion et de logique pour joueurs de 5 à 10 ans.

Pandémie.

Mysterium.

Remarque: la personne qui écrit ce blog est absolument réfractaire aux jeux quels qu’ils soient, mais accorde une confiance illimitée à ses enfants et petits-enfants qui sont, eux, des passionnés de ce genre d’activité.