Prix Fémina étranger:

La neuvième heure, de l’auteure américano-irlandaise Alice McDermott.

« De sa prose exquise, Alice McDermott réenchante le Brooklyn du début du XXème siècle et dresse de magnifiques portraits de femmes. »

Christophe Gilquin, l’Arbre à lettres Bastille.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s